Systèmes de Photothérapie Multidirectionnel Versus Panneau Plat

 

Systèmes de Photothérapie Multidirectionnel Versus Panneau Plat

Comparaison des performances:

Multidirectionnelle contre Flat Panel Systems photothérapie

Solarc Série-E Expansible par rapport Solarc Série-1000 Panel

 

Introduction :

Comme il a été discuté dans l’article Comprendre la Photothérapie UVB de Bande Etroite, l’UVB de Bande Etroite est devenue le traitement par photothérapie de prédilection pour le psoriasis, le vitiligo et la dermatite atopique (eczéma). Et  cela parce que, contrairement aux ampoules traditionnelles UVB de Bande Large, les ampoules UVB de Bande Etroite (PHILIPS TL-01) concentrent un pourcentage très élevé de leur énergie dans le rang de longueur d’onde UVB le plus efficace du point de vue médical (de 307 a 313nm), et permet donc au patient de recevoir plus de rayons UVB thérapeutiques avant d’arriver au seuil des brûlures de la peau (érythème). Malheureusement, cela ne signifie pas que les doses d’UVB de Bande Etroite soient plus grandes, car cela ne peut se faire qu’avec des durées de traitement plus longs ou en utilisant un appareil qui ait plus d’ampoules et/ou qui soit plus efficace dans son émission de rayons vers le corps du patient. Les appareils modernes d’UVB de Bande Etroite profitent beaucoup des efforts réalisés pour améliorer l’efficacité de l’appareil.

Définitions :

Durée De Traitement : Le temps exprimé en secondes donné au patient  pour chaque position  de traitement (par exemple : côté face, côté dos, côté gauche, côté droit).

Irradiance : Puissance de lumière par unité de surface ; en photothérapie UVB de Bande Etroite, on utilise d’habitude le milliwatts par centimètre carré (mW/cm^2) comme unité. L’Irradiance est parfois appelée flux (flux par unité de surface), ou parfois « intensité » (une lumière plus brillante a plus d’Irradiance, comme c’est le cas par exemple des appareils de Solarc de Série-1000 qui ont plus d’ampoules).

Dose:   Energie de lumière par unité de surface ; en photothérapie UVB de Bande Etroite, on utilise d’habitude le milli jules par centimètre carré (mJ/cm^2) comme unité. La dose maximale est limitée par la tendance de la peau du patient à la brûlure.

Les trois variables ci-dessus sont régies par l’équation suivante :

DUREE(s) = DOSE (mJ/cm2) / IRRADIANCE (mW/cm2)

De sorte que pour fournir une certaine Dose, un appareil de plus forte Irradiance aura une Durée De Traitement plus court.

Puissance Fournie: C’est la valeur relative divisée par Solarc pour représenter la quantité totale de puissance de lumière UVB de Bande Etroite fournie au corps du patient dans n’importe quelle position simple de traitement. C’est la somme intégrée de la valeur d’Irradiance en un point de mesure, multipliée par l’élément de la surface traitée (calcul). Ou en d’autres termes, comme l’Irradiance varie autour du corps du patient, c’est chaque valeur d’Irradiance mesurée, multipliée par la valeur de la surface couverte par l’Irradiance, et ensuite la somme totale. L’objectif du créateur de l’appareil est de maximiser La Puissance Fournie, ce qui peut se faire en utilisant plus d’ampoules et/ou en améliorant l’efficacité de l’émission de lumière produite par l’appareil sur les zones courbes de la peau du patient.

Durée De Session : C’est la somme de toutes des Durées De Traitement en une session de photothérapie d’un patient. Par exemple, si le patient expose pendant 1 minute son côté face, son côté dos, son côté gauche et son côté droit, la Durée De Session  est de 4 minutes. La Durée De Session représente la durée totale pendant laquelle les lampes sont allumées pour que le patient obtienne son traitement par rayons UV, et c’est la valeur que nous cherchons à réduire. La Durée De Session  est inversement proportionnelle à la Puissance Fournie (un appareil avec plus de Puissance Fournie permettra une Durée De Session  plus courte). Les appareils qui enveloppent tout le corps du patient comme celui de la Série-E de Solarc, peuvent avoir une Durée De Session  inférieure parce qu’ils demandent moins de positions du patient pour lui fournir une couverture totale sur le corps.

Objectif :

L’objectif de cette étude est de comparer la performance de deux types d’appareils de photothérapie UVB de Bande Etroite de 6 pieds pour traitement du corps complet :

A/ Un « Panneau Plat » traditionnel (appareil avec des ampoules disposées en lignes verticales de côté à côté), et

B/ Un système « Multidirectionnel » (plusieurs appareils interconnectés qui se disposent en angles variables l’un par rapport à l’autre).

Pour chaque type d’appareil, cette étude vise à:

1. Mesurer le patron d’Irradiance de lumière UVB de Bande Etroite fournie sur une forme idéalisée de corps d’un patient. Quelle est la supériorité quantitative des appareils multidirectionnels pour distribuer de façon homogène la lumière autour du corps du patient ?

2. En utilisant les résultats 1., estimer la Puissance Fournie sur la forme idéalisée de corps d’un patient, laquelle est inversement proportionnelle à la Durée De Session. Nous voulons maximiser la Puissance Fournie, de façon à minimiser la Durée De Session. Combien d’énergie de lumière les appareils multidirectionnels peuvent-ils fournir quand ils sont positionnés autour du corps du patient ?

3. Quantifier la rentabilité des deux types d’appareil, en divisant le coût de l’appareil entre la Puissance Fournie. Les appareils multidirectionnels sont-ils plus rentables en termes de coût que les panneaux plats ? Un appareil multidirectionnel peut-il utiliser moins d’ampoules qu’un panneau plat, et avoir malgré comme cela la même Durée De Traitement ?

 

Devices Tested:

Appareils testés : Les deux types d’appareils utilisés pour l’étude sont : 

1. Multidirectionnel : La Série-E de Solarc dans cinq (5) configurations d’assemblages : 1M (1 appareil Maitre seul, 2 ampoules) 1M+1A (2 appareils, 4 ampoules) 1M+2A  (3 appareils, 6 ampoules) 1M+3A  (4 appareils, 8 ampoules) 1M+4A  (5 appareils, 10 ampoules)

2. Panneau Plat : Le modèle 1790UVB-NB de la Série-1000 de Solarc (10 ampoules). Des milliers d’appareils de la Série-1000 ont été utilisés avec succès depuis leur introduction en 1992. Ces appareils sont excellents pour faire des comparaisons parce qu’ils ont la même distance minimale de traitement, de 20 à 30 cm, ET les mêmes ampoules, douilles, ballasts, et méthodes générales de construction. Le matériel du réflecteur est aussi le même aluminium anodisé, mais celui de la Série-E a probablement quelques avantages grâce aux faces angulaires des réflecteurs de chaque ampoule, alors que les réflecteurs de la Série-1000 n’ont que des parties paraboliques sur les ampoules des extrémités extérieures latérales. Le même jeu de 10 ampoules a été utilisé pour tous les tests (PHILIPS TL100W/01-FS72 code:0G).

Méthode :

Les formes de corps du patient varient énormément, du maigre à l’obèse, et c’est pourquoi nous avons choisi comme forme idéalisée de corps, un simple cylindre vertical. Deux cylindres ont été considérés : l’un avec un diamètre de 12 pouces (tour de taille d’environ 38 pouces), et l’autre avec un diamètre de 24 pouces (tour de taille d’environ 75 pouces). Pour mesurer l’Irradiance sur la surface du cylindre théorique, nous avons fait un petit support pour placer le senseur du radiomètre de lumière UVB à l’extrémité d’un bras de longueur variable qui puisse pivoter de 100° de chaque côté de la ligne centrale de l’appareil, et installé par le pro tracteur sur la base comme l’on voit ici. 

Pour mesurer l’irradiance, nous avons placé la fenêtre du senseur du radiomètre à 10 pouces de la face des ampoules ; à un point moyen de la distance minimale de  traitement de 8 à 12 pouces ((20 à 30 cm). Dans le cas de la Série-E, tous les appareils ont été positionnés dans l’assemblage de façon à conserver la distance de 10 pouces, formant une courbe qui permet d’entourer le cylindre théorique pour la trajectoire du senseur. Les appareils ont été opérés jusqu’à ce que l’Irradiance atteigne un état stable (environ 30 minutes), et les mesures ont été prises chaque 5°, en utilisant le pro tracteur sous le bras pour fixer l’angle. Le voltage et la fréquence ont été exactement les mêmes pour tous les tests, grâce à une source de courant électrique de haute capacité. La température ambiante a été pratiquement la même lors de tous les tests.

 

multidirectional phototherapy performance test jig1 Comparaison des performances de Solarc
multidirectional phototherapy performance test1 Comparaison des performances de Solarc

été multiplié par la longueur de l’arc que décrit le segment de 5° sur ce diamètre du corps du patient. Et alors, pour faciliter la comparaison, les valeurs de Puissance Fournie ont été « normalisées », en multipliant chacune d’entre elles par le numéro constant qui fait que le 1790UVB-NB ait la valeur de 1.0. Les valeurs normalisées ne sont comparables qu’à celles du même diamètre du corps idéalisé de patient. Quand c’était nécessaire et raisonnable, nous avons dû extrapoler quelques courbes d’Irradiance à leurs extrémités pour rendre les intégrations plus complètes.

Résultats

Las mediciones de irradiancia radiales se muestran en los dos gráficos siguientes, cada uno para el cilindro de 12 pulgadas y el cilindro de 24 pulgadas. Los resultados de las integraciones de las curvas de los gráficos (para estimar la potencia de salida de cada dispositivo) están en la Tabla 1, después de los gráficos.

 

multidirectional phototherapy performance test 121 Comparaison des performances de Solarc
multidirectional phototherapy performance test 241 Comparaison des performances de Solarc
Table 1 – Total Relative Energy Results  (Irradiance Curve Integrations)
Types d’Appareils   Configuration d’AssemblageNombre d’Ampoules  Puissance Fournie à un patient idéalisé de 12 pouces de diamètre  [normalisé à 59.6]     Delivered Power to a 24-inch dia. Idealized Patient [normalized to 95.7]
Panneau Plat Solarc 1790UVB-NBAppareil  Simple 1059.6 [1.0]95.7 [1.0]
Multidirectional (1) Solarc E‑Series E7201M221.2 [0.36]29.9 [0.31]
Multidirectionnel  (2) Solarc Série-E E7201M+1A442.0 [0.70]57.8 [0.60]
Multidirectionnel  (3) Solarc Série-E E7201M+2A666.1 [1.11]90.6 [0.95]
Multidirectionnel  (4) Solarc Série-E E7201M+3A8données incomplètes*124.1 [1.30]
Multidirectional (5) Solarc E‑Series E7201M+4A10données incomplètes*160.3 [1.67]

 * Les intégrations de cylindres de 12 pouces n’ont pas été faites parce que le radiomètre de la gigue n’a pas permis un tour complet vers les plus grands angles, de sorte que les courbes d’Irradiance sont incomplètes et leur extrapolation peu fiable. Néanmoins, avec une simple projection linéaire, nous calculons que les Energies Relatives Normalisées à 12’’ doivent être de l’ordre de 1.5 pour le 1M+3A, et de 1.9 pour le 1M+4A. 

Conclusions et Discussions :

Pour répondre à la 1ère question posée dans l’objectif, le graphique montre qu’un appareil multidirectionnel distribue en effet plus uniformément les rayons UV, ce qui s’apprécie encore plus si l’on compare la grande section plate sur la courbe d’Irradiance de la Série-E 1M+4A à ce pic élevé du 1790UVB-NB. Même la configuration d’assemblage 1M+1A de 2 appareils de la Série-E montre l’avantage de placer les appareils en angle, comme le met en évidence le fait que ses courbes sont relativement plates. Une courbe plus plate représente une distribution de lumière plus uniforme, ce qui réduit les probabilités de surexposition localisée et/ou le besoin pour le patient de se repositionner fréquemment pour obtenir la dose moyenne requise.

Pour répondre à la 2ème  question posée dans l’objectif, le Tableau 1 montre qu’un appareil multidirectionnel peut en effet fournir plus de lumière UV totale au corps du patient, et presque sans qu’importe le diamètre du corps du patient. On observe que la configuration d’assemblage 1M+2A, de 3 appareils de la Série-E, avec seulement 6 ampoules fournit à peu près la même quantité de lumière UVB de Bande Etroite qu’un panneau plat 1790UVB-NB de 10 ampoules, de sorte que l’on pourrait penser que les deux appareils demandent aussi une durée totale de traitement semblable. Le Tableau 1 suggère qu’un ajustement de 10 ampoules sur un appareil de Série-E peut fournir de 60 à 90% plus de lumière UVB de Bande Etroite qu’un panneau plat de 10 ampoules.

Pour répondre à la 3ème  question posée dans l’objectif, on a montré qu’une configuration d’assemblage 1M+2A, de 3 appareils de la Série-E, qui coûte près de $2800 a une performance presque identique à celle du modèle de la Série-1000 de Solarc 1790UVB-NB de 10 ampoules, qui coûte $2900. Malheureusement nous n’avons pas testé les modèles inférieurs à la Série-1000 qui ont moins d’ampoules, mais  il ne fait pas de doute qu’une configuration 1M+1A de 2 appareils de la Série-E de 4 ampoules qui coûte environ $ 2100 doit être plus performant que le modèle 1740UVB-NB de la Série-1000 de Solarc qui coûte environ $2000 (modèle que nous allons probablement cesser de produire),  et peut-être même que le modèle 1760UVB-NB de $2300. Les autres caractéristiques de la Série-E, comme l’expansibilité et la portabilité, sont intangibles et seul l’acquéreur peut en connaître la valeur. La possibilité qu’offre l’appareil Maitre de la Série-E d’être utilisé tout seul en fait très certainement une bonne option pour ceux qui ont un budget limité ou ceux qui sont incertains de l’efficacité de la photothérapie par rayons UVB de Bande Etroite pour eux. Enfin, la possibilité de la Série-E de s’agrandir et d’avoir une performance bien supérieure à celle d’un panneau plat de 10 ampoules, donne à tous les usagers l’option de construire éventuellement un système de très haute performance. Par exemple, sur un simple circuit de 120 volts 15 amp, la configuration  1M+4A de la Série-E avec 10 ampoules peut fournir de 60 à 90% PLUS de lumière UVB de Bande Etroite que le panneau plat de 10 ampoules 1790UVB-NB.

C’est pour ces raisons que nous croyons que la Série-E est un produit supérieur, mais nous croyons aussi que la Série-1000 aura probablement toujours un rôle à jouer ;  il est difficile d’en douter après plus de 20 ans de succès, et les appareils de la Série-1000 ont un coût-par-ampoule assez bas.

 

Autres observations :

1. Pour la Série-E, en raison de la superposition de la lumière fournie par les  appareils, on constate que les valeurs d’Irradiance maximales (les pics) augmentent dès que l’on ajoute un appareil, jusqu’à 3 ou davantage d’appareils lorsque l’Irradiance maximale se stabilise. C’est pour cela que le Manuel de l’Utilisateur de la Série-E donne des tableaux de guides d’expositions et des durées de traitement différents selon qu’il y ait 1 appareil, 2, 3 ou plus d’appareils.

2. Les valeurs de Puissance Fournie des tests sur les cylindres de 12 et de 24 pouces peuvent se comparer parce que les intégrations ont été multipliées par un facteur (la longueur de l’arc du segment de 5°) qui représente la zone exposée aux rayons. Les tests du diamètre de 24 pouces montrent des valeurs supérieures de Puissance Fournie que ceux du diamètre de 12 pouces, ce qui se doit à notre avis au fait que l’objectif est tout simplement plus grand. Un objectif de diamètre inférieur améliore la performance relative de l’appareil multidirectionnel de la Série-E (comme le mettent en évidence les valeurs normalisées supérieures des tests de 12 pouces), parce qu’il peut être mieux enveloppé autour des surfaces à traiter.

3. Les valeurs de Puissance Fournie de la Série-E augmentent presque linéairement avec le nombre d’appareils, ce que nous attendions et qui prouve le succès de l’étude.

4. Du fait que ce n’est pas un vrai cylindre  qui ait été installé dans les appareils pour les tests, nous pensons qu’il y a un peu de lumière en reflet croisé qui augmente légèrement les courbes de l’Irradiance, en particulier celles des tests du diamètre de 12 pouces, et tout spécialement pour le 1M+4A car ses deux appareils des extrémités externes sont pratiquement face à face. Si l’on avait installé un vrai cylindre pour simuler un corps humain, il aurait bloqué quelques-uns de ces reflets croisés.

Bruce Elliott 

P. Eng.

 

Table 1 – Total Relative Energy Results  (Irradiance Curve Integrations)
Device TypeAssembly ConfigurationNumber of BulbsDelivered Power to a 12-inch dia. Idealized Patient [normalized to 59.6]Delivered Power to a 24-inch dia. Idealized Patient [normalized to 95.7]
Flat Panel Solarc 1790UVB‑NBSingle Device1059.6 [1.0]95.7 [1.0]
Multidirectional (1) Solarc E‑Series E7201M221.2 [0.36]29.9 [0.31]
Multidirectional (2) Solarc E‑Series E7201M+1A442.0 [0.70]57.8 [0.60]
Multidirectional (3) Solarc E‑Series E7201M+2A666.1 [1.11]90.6 [0.95]
Multidirectional (4) Solarc E‑Series E7201M+3A8incomplete data*124.1 [1.30]
Multidirectional (5) Solarc E‑Series E7201M+4A10incomplete data*160.3 [1.67]

  * The 12-inch cylinder integrations for assembly configurations 1M+3A and 1M+4A were not made because the light meter jig did not allow full rotation to the higher angles, causing the irradiance curves to be incomplete and not extrapolated with much confidence. However, using a simple linear projection, we expect the 12″ Normalized Total Relative Energies to be about 1.5 for 1M+3A, and about 1.9 for 1M+4A.

Conclusions and Discussion:

To answer question 1 posed in the Purpose, the graphs show that a multidirectional device indeed has more even UV-light distribution, best seen by comparing the large flat section in the E‑Series 1M+4A irradiance curve to that of the strong peak of the 1790UVB‑NB. Even the E‑Series 2-device 1M+1A assembly configuration shows benefit from angling the devices, as evidenced by the relative flatness of its curve. A flatter curve represents more uniform light distribution, which reduces the chances of localized overexposure and/or the need for the patient to reposition frequently to average-out the dose. dot Comparaison des performances de Solarc

To answer question 2 posed in the Purpose, Table 1 shows that a multidirectional device can indeed deliver more total UV-light to the patient’s body, and nearly regardless of patient body diameter. It is observed that the 3-device E‑Series configuration (1M+2A) with just 6 bulbs delivers about the same total amount of UVB-Narrowband light as a 10-bulb 1790UVB‑NB flat panel, so the two devices would be expected to have about the same total treatment time. Table 1 also suggests that a 10-bulb E-Series setup can deliver 60 to 90 % more UVB-Narrowband light than a 10-bulb flat-panel. dot Comparaison des performances de Solarc

To answer question 3 posed in the Purpose, it has been shown that a 3-device E‑Series 6-bulb setup costing about $3200 is about equal in performance to a $2900 Solarc 1000‑Series 10-bulb model 1790UVB‑NB. Regrettably, we did not test lesser 1000‑Series models with fewer bulbs, but we certainly expect that the 2-device E-Series 1M+1A 4-bulb setup costing about $2200 to outperform to the $2000 Solarc 1000‑Series 4-bulb model 1740UVB‑NB (which we will probably discontinue), and possibly even the $2300 Solarc 1000‑Series 6-bulb model 1760UVB‑NB. The other features of the E‑Series, such as expandability and portability, are intangibles with value known only to the purchaser.

The ability of the $1200 E‑Series Master device to be used by itself is also obviously a great option for those on a limited budget, or those uncertain if UVB-Narrowband phototherapy will be effective for them.

Finally, the E-Series’ ability to expand and provide performance well beyond that of a 10-bulb flat-panel gives all users the option of eventually building a very high performance system. For example, on a single 120-volt, 15-amp circuit, the 10-bulb E-Series 1M+4A configuration can deliver 60 to 90 % more UVB-Narrowband light than the 10-bulb 1790UVB‑NB flat-panel. dot Comparaison des performances de Solarc

For these reasons, we believe that the E‑Series is a superior product, but we also believe that the 1000‑Series will likely always have a role; it is hard to argue with 20+ years of success, and 1000‑Series devices do have a lower cost-per-bulb. dot Comparaison des performances de Solarc

Other Observations: dot Comparaison des performances de Solarc

1. For the E‑Series, and due to overlapping of the light delivered from the devices, we see that the maximum irradiance values (the peaks) increase for each device added, up to 3 or more devices where the maximum irradiance stabilizes. The E‑Series User’s Manual therefore provides different exposure guideline tables and treatment times for 1-device, 2-devices, and 3-or-more devices. dot Comparaison des performances de Solarc
2. The Delivered Power values of the 12-inch and 24-inch diameter tests can be compared to each other because the integrations were multiplied by a factor (the 5° segment arc length) that represents the area exposed to the light. The 24-inch diameter tests show greater Delivered Power values than the 12-inch diameter tests, which we believe to be because the target is simply larger. A smaller diameter target improves the relative performance of the multidirectional E‑Series (as evidenced by the 12-inch test’s greater normalized values), because it can better wrap around the surfaces being treated. dot Comparaison des performances de Solarc
3. The E‑Series Delivered Power values increase nearly linearly with the number of devices, which is as expected and evidence of a successful experiment. dot Comparaison des performances de Solarc
4. Because an actual cylinder was not mounted in the devices for the tests, we suspect that there is a small amount of cross-reflected light that is boosting some irradiance curves, in particular those for the 12-inch diameter tests, and especially for 1M+4A as its two outermost devices point almost directly at each other. If an actual cylinder was mounted into the devices to mimic a human body, it would block some of this cross-reflected light.

Bruce Elliott
P. Eng.

Table 1 – Total Relative Energy Results  (Irradiance Curve Integrations)
Device TypeAssembly ConfigurationNumber of BulbsDelivered Power to a 12-inch dia. Idealized Patient [normalized to 59.6]Delivered Power to a 24-inch dia. Idealized Patient [normalized to 95.7]
Flat Panel Solarc 1790UVB‑NBSingle Device1059.6 [1.0]95.7 [1.0]
Multidirectional (1) Solarc E‑Series E7201M221.2 [0.36]29.9 [0.31]
Multidirectional (2) Solarc E‑Series E7201M+1A442.0 [0.70]57.8 [0.60]
Multidirectional (3) Solarc E‑Series E7201M+2A666.1 [1.11]90.6 [0.95]
Multidirectional (4) Solarc E‑Series E7201M+3A8incomplete data*124.1 [1.30]
Multidirectional (5) Solarc E‑Series E7201M+4A10incomplete data*160.3 [1.67]

  * The 12-inch cylinder integrations for assembly configurations 1M+3A and 1M+4A were not made because the light meter jig did not allow full rotation to the higher angles, causing the irradiance curves to be incomplete and not extrapolated with much confidence. However, using a simple linear projection, we expect the 12″ Normalized Total Relative Energies to be about 1.5 for 1M+3A, and about 1.9 for 1M+4A.

Conclusions and Discussion:

To answer question 1 posed in the Purpose, the graphs show that a multidirectional device indeed has more even UV-light distribution, best seen by comparing the large flat section in the E‑Series 1M+4A irradiance curve to that of the strong peak of the 1790UVB‑NB. Even the E‑Series 2-device 1M+1A assembly configuration shows benefit from angling the devices, as evidenced by the relative flatness of its curve. A flatter curve represents more uniform light distribution, which reduces the chances of localized overexposure and/or the need for the patient to reposition frequently to average-out the dose. dot Comparaison des performances de Solarc

To answer question 2 posed in the Purpose, Table 1 shows that a multidirectional device can indeed deliver more total UV-light to the patient’s body, and nearly regardless of patient body diameter. It is observed that the 3-device E‑Series configuration (1M+2A) with just 6 bulbs delivers about the same total amount of UVB-Narrowband light as a 10-bulb 1790UVB‑NB flat panel, so the two devices would be expected to have about the same total treatment time. Table 1 also suggests that a 10-bulb E-Series setup can deliver 60 to 90 % more UVB-Narrowband light than a 10-bulb flat-panel. dot Comparaison des performances de Solarc

To answer question 3 posed in the Purpose, it has been shown that a 3-device E‑Series 6-bulb setup costing about $3200 is about equal in performance to a $2900 Solarc 1000‑Series 10-bulb model 1790UVB‑NB. Regrettably, we did not test lesser 1000‑Series models with fewer bulbs, but we certainly expect that the 2-device E-Series 1M+1A 4-bulb setup costing about $2200 to outperform to the $2000 Solarc 1000‑Series 4-bulb model 1740UVB‑NB (which we will probably discontinue), and possibly even the $2300 Solarc 1000‑Series 6-bulb model 1760UVB‑NB. The other features of the E‑Series, such as expandability and portability, are intangibles with value known only to the purchaser.

The ability of the $1200 E‑Series Master device to be used by itself is also obviously a great option for those on a limited budget, or those uncertain if UVB-Narrowband phototherapy will be effective for them.

Finally, the E-Series’ ability to expand and provide performance well beyond that of a 10-bulb flat-panel gives all users the option of eventually building a very high performance system. For example, on a single 120-volt, 15-amp circuit, the 10-bulb E-Series 1M+4A configuration can deliver 60 to 90 % more UVB-Narrowband light than the 10-bulb 1790UVB‑NB flat-panel. dot Comparaison des performances de Solarc

For these reasons, we believe that the E‑Series is a superior product, but we also believe that the 1000‑Series will likely always have a role; it is hard to argue with 20+ years of success, and 1000‑Series devices do have a lower cost-per-bulb. dot Comparaison des performances de Solarc

Other Observations: dot Comparaison des performances de Solarc

1. For the E‑Series, and due to overlapping of the light delivered from the devices, we see that the maximum irradiance values (the peaks) increase for each device added, up to 3 or more devices where the maximum irradiance stabilizes. The E‑Series User’s Manual therefore provides different exposure guideline tables and treatment times for 1-device, 2-devices, and 3-or-more devices. dot Comparaison des performances de Solarc
2. The Delivered Power values of the 12-inch and 24-inch diameter tests can be compared to each other because the integrations were multiplied by a factor (the 5° segment arc length) that represents the area exposed to the light. The 24-inch diameter tests show greater Delivered Power values than the 12-inch diameter tests, which we believe to be because the target is simply larger. A smaller diameter target improves the relative performance of the multidirectional E‑Series (as evidenced by the 12-inch test’s greater normalized values), because it can better wrap around the surfaces being treated. dot Comparaison des performances de Solarc
3. The E‑Series Delivered Power values increase nearly linearly with the number of devices, which is as expected and evidence of a successful experiment. dot Comparaison des performances de Solarc
4. Because an actual cylinder was not mounted in the devices for the tests, we suspect that there is a small amount of cross-reflected light that is boosting some irradiance curves, in particular those for the 12-inch diameter tests, and especially for 1M+4A as its two outermost devices point almost directly at each other. If an actual cylinder was mounted into the devices to mimic a human body, it would block some of this cross-reflected light.

Bruce Elliott
P. Eng.